27 mars 2008

Féerie de Paris

Le 21 décembre 1937, c'est "Féerie de Paris" qui est à l'affiche du Casino de Paris. En plus de son rôle de "Boy", Lambros devra aussi être capable de remplacer la vedette du moment : Réda Caire avec qui il enregistra, sans être crédité, la chanson « Notre tango ». Henri Varna lui propose 100 francs par jour. Lambros accepte mais Miss intervient "Ah non, mon vieux! Si tu veux qu'il double aussi Réda Caire, ça c'est une responsabilité. Il faut lui donner 150 francs. Lambros! N'accepte pas ces 100... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 20:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 mars 2008

ça c'est parisien. Le programme

ça c'est parisien  1937  Du 6 août au 14 novembre 1937 au Théâtre Mogador Revue en 2 actes et 30 tableaux Première partie : LA FÊTE FORAINE avec Drean, Marguerite Jade (les bonimenteurs) Léo Kok, Georges Lambros, Al Kremer (les chanteurs) Les 18 Mogador Ladies (les visiteuses de la foire) Les Blues Bel Girls (les danseuses) réglé par Earl Leslie La foire aux variétés avec la troupe Atlas Ici on travaille du chapeau avec Stetson LA SYMPHONIE EN BLEU... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 08:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 mars 2008

CA C'EST PARISIEN

Mistinguett, infatigable, ne peut se passer de la scène et de Paris et du 6 août au 14 novembre, c'est Mogador et la revue "ça c'est parisien", qui reprend le spectacle "Chansons de Paris". Lambros participe à sept tableaux. Georges avec Al Kremer et Leo Kock
Posté par Patrick58 à 07:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mars 2008

CHANSONS DE PARIS

Ce spectacle "Chansons de Paris" sera d'abord présenté au Théâtre des Célestins à Lyon du 19 au 23 avril 1937. Le 30 avril, c'est l'A.B.C. jusqu'au 17 juin. Pour cette revue, Mistinguett le choisit, lui et Carlos Machado pour chanter avec elle la chanson : Toute seule dans la nuit, devant le "bal à Jo". Parmi la troupe des danseuses, on remarque une débutante nommée : Suzy Delair. Sur cette photo, on aperçoit Georges à l'arrière plan !
Posté par Patrick58 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2008

APPRENDRE A MARCHER

Au bout de quelques semaines, Lambros souhaite chanter seul une chanson. Miss est d'accord et pour le tester lui dit "Tu feras l'ouverture". "Elle avait l'air de dire que ce serait plus facile. En fait, c'était terrible, j'avançais, tout seul, devant le rideau, alors que tout le monde attendait Mistinguett". S'il recule, s'il hésite, il sera un figurant toute sa vie, il le sait, s'il tente le coup et rate son entrée, il sera un boy docile, sans plus... Heureusement, Miss le conseille... ... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2008

UN SOIR A L'ALHAMBRA

Un soir, à l'Alhambra, c'est l'effervescence. Mistinguett est dans la salle. La Miss est à la recherche de jeunes partenaires pour son nouveau spectacle. Georges, lui, reste calme et déjà sûr de lui chante et enchante le public et... Mistinguett. Celle-ci veut l'engager. Ce n'est pas pour faire partie de la troupe des figurants, mais pour être un des boys de son quadrille d'honneur. Il chantera, dansera et interprétera des sketchs. Qui mieux que Mistinguett peut nous raconter cette rencontre ? <<Un soir, à l'Alhambra, je... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 10:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mars 2008

UN AUTRE UNIVERS

Et du jour au lendemain, Lambros abandonne un univers pour un autre. L'oncle Tasso ne néglige rien, "Si tu veux devenir artiste, il faut te familiariser avec le milieu qui sera le tien". Lambros travaille sa voix avec Ninon Vallin, prend des cours de solfège et de piano à l'école Cortot-Thibaud, des cours de comédie chez René Simon (où il rencontre François Périer, Jacqueline Gautier, Robert Dhéry, Micheline Presle, Michèle Morgan...), la danse moderne dans un studio proche de Pigalle et les mélodies classiques avec l'oncle... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 23:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 mars 2008

PREMIERE ANNEE EN FRANCE

Le 14 décembre 1934, Lambros embarque sur le Mariette-Pacha en direction de la France. Cinq jours plus tard, il débarque à Marseille. Une fois effectuées les formalités de douane et de police, il se retrouve libre comme l'air. "Je dois reconnaître que ce qui me frappa tout d'abord en France, ce furent les femmes. Leur tenue qui soulignait leur corps, qui dévoilait leurs jambes, contrastait avec les vêtements des fatmas... que j'avais côtoyé jusque là...". Emerveillé, il prend un taxi jusqu'à la gare... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 10:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 mars 2008

L'ONCLE TASSO JANOPOULO

Son père lui apprend à jouer de la guitare ainsi que toutes les chansons grecques de son répertoire "De toute mon âme, je chante ma chanson grecque préférée (L'oeillet et le basilic) et c'est à Loulouka que j'adresse secrètement cette chanson". Son avenir semble tout tracé, il aura une situation auprès de son frère Christos, il épousera Loulouka et ils auront beaucoup d'enfants. Les murs d'Alexandrie se couvrent d'affiches. Le violoniste Jacques Thibaud donne une série de concerts accompagné par le célèbre... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 17:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 mars 2008

ALEXANDRIE

Alexandrie est la deuxième ville d'Egypte, juste après Le Caire. Cette cité au passé prestigieux est devenue moderne au XIXème siècle, sous l'impulsion de Mehemet Ali. En faisant creuse le canal Mahmoudiya, qui permet de rejoindre le Nil, le vice-roi d'Egypte fait renaître la ville de ses cendres. Dès cette époque, Alexandrie retrouve son importance, les étrangers affluent afin de pouvoir profiter de la vague d'industrialisation, liée notamment au commerce du coton. C'est dans une fabrique de coton, que nous retrouvons Georges... [Lire la suite]
Posté par Patrick58 à 16:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]